Clic droit
Demande de location : ce que le locateur a le droit de vous demander
Article publié le 30/01/2012

Lorsque vous aurez trouvé un appartement que vous aimeriez louer, le locateur voudra déterminer si vous êtes une personne fiable et si vous serez en mesure de payer votre loyer.


 Cependant, cet exigence peut s’avérer difficile pour les nouveaux arrivants s’ils n’ont pas de travail et dans la mesure où ils connaissent peu de personnes dans le pays.


 Notant que les locateurs n’ont pas le droit de poser des questions personnelles du genre recevrez-vous la visite de votre parenté ou est-ce que vous avez l’intention d’avoir d’autres enfants ...?


 Par contre, le locateur peut vous demander une ou plusieurs des choses suivantes :

  • une lettre de votre employeur confirmant votre salaire ;
  • un relevé bancaire démontrant que vous avez suffisamment de fonds pour payer le loyer pendant quelques mois ;
  • un engagement d’un répondant (une personne qui accepte de payer votre loyer si vous n’êtes plus en mesure de le faire). Il se peut qu’un organisme communautaire puisse vous aider à trouver un répondant. Si vous recevez de l’assistance sociale, il est possible que le locateur accepte une copie de ce relevé ;
  • des références de personnes qui attestent que vous serez un bon locataire. Vous pourriez faire appel à un ancien locateur, un ami, un intermèdiaire immobilier, un travailleur social ou un enseignant.

163 commentaires - Voir / Ajouter

Plaider en 1962
Article publié le 12/01/2012

 Plaidant en 1962 devant la Cour Militaire qui siégeait sans aucun recours dans les sous-sols du Fort de Vincennes, les avocats se présentent sans robe ( à titre d'exemple Robe d'avocat Paris ) au procès du lieutenant Degueldre.


 "Pourquoi ?" leur demande le général qui en assure la présidence et Tixier-Vignancour s'en explique en reprenant la déclaration du Bâtonnier Rousse en 1871 devant les tribunaux de la Commune : "Nous avons décidé d'être présents car nous ne pouvons laisser un homme sans défense, mais nous avons laissé à votre porte les insignes de notre Ordre de crainte de les avilir... Un avocat général est en uniforme, les avocats ainsi les élèves avocat sont sans costume , nous voici à égalité".


 Bien des années plus tôt au procès Caillaud, juste avant le déclenchement de la première guerre mondiale, le Bâtonnier Chenu : "Qu'on arrache nos toges, qu'on apporte des livrées... mais je crains qu'il ne s'en trouve pas à ma taille"



10 commentaires - Voir / Ajouter

Les symboles de la Justice
Article publié le 19/12/2011

 Il existe de multiples représentations symboliques de la justice, dont la plupart remontent au Moyen Age. Le symbole le plus répandu représente une femme vêtue de blanc (symbole de lumière), parfois les yeux bandés ( non pas parce que « la Justice est aveugle » mais parce qu’elle ne se laisse pas influencer ! ) , tenant dans sa main droite un glaive et dans sa main gauche une balance.

 

 Outre que ce symbole, on trouve la robe noire d'avocats .


 Cependant et en vertu de l’article 3 de la loi du 31 décembre 1971 les avocats revêtent, dans l’exercice de leurs fonctions judiciaires, le costume d'avocats sur mesure de leur profession .


 La tenue d'avocats est le vêtement porté par les avocats comme costume d'audience. On l'appelle aussi la toge, lorsqu’elle est revêtue d’un rabat blanc au niveau du col.


 Selon les historiens, notre robe ( Robe d'avocats, Robe prestation Serment ...) est inspirée de la soutane du religieux.


 La plupart des "avocats" au moyen âge étaient des ecclésiastiques. Ils défendaient et plaidaient en costume d'ecclésiastique.

 

 La bande de tissu distinctive portée par-dessus la toge s’appelle une épitoge. Portée sur l'épaule gauche, elle se compose de deux brins.


 L'épitoge des avocats de Province est assortie d'une fourrure (hermine ou lapin). Les avocats du Barreau de Paris portent une épitoge dépourvue d'hermine, elle est veuve ( Robe d'avocats à Paris ) .

 

 

997 commentaires - Voir / Ajouter

L'avocat International
Article publié le 16/12/2011

 Pour devenir avocat international France et porter la fameuse robe noire d'avocats, il faut spécialiser ses études universitaires en droit international public approfondi, en droit international privé, en droit communautaire (qui est le droit au sein de l’Union européenne), en droit de l’homme, en commerce international, en gestion de contentieux et arbitrage…

 

 Cependant, un avocat est un homme de justice qui a le droit du port du costume d'avocats et qui défend devant une juridiction les intérêts de ses clients, il prodigue aussi des conseils juridiques.

 

 Plusieurs universités françaises donnent des cours pour de droit du commerce international comme Paris X de Nanterre, Paris 1 Panthéon-Sorbonne et en province celles de Lyon 2 ou de Montpellier 1. Elles permettent une bonne base pour accéder à la profession.

 

 Toutefois et depuis plusieurs années, les porteurs de la robe ( Robe Prestation Serment , Toge avocat ...) débattent d’une fusion possible de leur profession avec celle connexe des juristes d’entreprise, surtout que les avocats internationaux collaborent étroitement avec les entreprises.

 

 En outre, les juristes d’entreprise aident à la création d’entreprise aux Etats Unis ou en France, conseillent et accompagnent dans la création de projet industriel, facilitent les démarches d’obtention de visa pour un outsourcing, font des études de marché, rédigent des stratégies et participent aux plans de marketing comme leurs collègues avocats internationalistes en France.

 

 Enfin, sachez bien que de plus en plus les avocats internationaux en France gèrent les délocalisations de production vers d’autres pays.

 

 

 

 

248 commentaires - Voir / Ajouter

L'avocat et el respect de la profession
Article publié le 14/12/2011
  L’avocat des qu’il est admis a exercer, doit prêter serment d’exercer sa profession avec conscience, indépendance, probité, humanité, dignité et respect de son costume d'avocats .


 Mais cette notion de dignité est très évolutive et varie selon les époques et les sociétés. Elle n’avait pas, ainsi, le même sens, au 19 ème siècle qu’aujourd’hui.

 

 Elle n’a pas aujourd’hui le même sens dans les pays anglo-saxons et en France. Pendant longtemps, il a été interdit à un avocat de recevoir en dehors de son cabinet, par exemple de recevoir un client dans le salon d’un hôtel ou même au siège social d’une société ou encore de se rendre au domicile d’un client, sans obtenir au préalable l’autorisation du bâtonnier. Ce qui était considéré comme attentatoire à la dignité de la profession d’avocat était par contre, couramment admis dans d’autres pays.

 

 Pour certains la dignité à laquelle l’avocat est tenu vis-à-vis de son client l’oblige à éviter tout ce qui pourrait affaiblir le respect qu’il doit inspirer, ou c’est le comportement de l’avocat tant dans l’exercice de ses fonctions que dans sa vie privée.


 Son crédit auprès de la population exige de sa part une tenue à l’abri de la critique et du reproche. et l’on trouve maints exemples du temps passé et du temps présent, relatifs au vêtement, au port de la barbe ou de la moustache, à la manière de traiter sa tenue d'avocats dont, dit-on, on ne peut admettre qu’elle soit un oreiller que l’on transporte sous son bras ni un costume de théâtre que l’on revêt en public ou à l’audience, contrairement au respect qu’il faut observer à l’égard du public, des confrères, des magistrats, de la justice et de l’ordre !

 

 

 

 

85 commentaires - Voir / Ajouter


[ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ] [ 5 ]
Créez votre Blog !
Titre du blog :
Clic droit
Description :
Un blog de droit
Dernière mise à jour :
30/01/2012
Accueil
Me contacter
Livre d'or
Articles sur ce blog : 21
Commentaires sur le blog : 10041
Visites depuis la création : 212249
Visites depuis hier : 26