conseils2amis
S'interroger sur le régime matrimonial
Article publié le 19/09/2011
S'interroger sur le régime matrimonial

Bonjour,

Avant le mariage, les époux doivent s'interroger sur le régime matrimonial qu'ils souhaitent se voir appliquer. Il s'agit d'une décision importante destinée à organiser les relations financières et patrimoniales des époux entre eux et celle du couple avec les tiers.

Le contrat de mariage est nécessaire, il permet de préparer, ensemble, son régime matrimonial pour une vie de couple sereine. Le choix d'un contrat de mariage s'opère selon la situation de départ des futurs époux, leur souhait de réalisation patrimoniale, leurs contraintes professionnelles. Votre notaire vous aidera à choisir le contrat de mariage le mieux adapté.

Se marier signifie s'engager l'un envers l'autre. Si à la mairie, il est donné lecture des articles du droit famille précisant que les époux se doivent mutuellement fidélité, secours et assistance, c’est le régime matrimonial qui fixe la règle du jeu applicable entre les époux, pendant le mariage et après, en cas de séparation, divorce ou décès.

Lorsqu'ils n'établissent pas de contrat au moment de se marier les époux adoptent souvent, sans le savoir, le régime légal de la communauté réduite aux acquêts.
Tout ce que vous achetez au cours de votre mariage est commun, même si vous le payez seul. Conçu pour le cas général, il trouve cependant ses limites dès que se présente une situation familiale ou patrimoniale particulière. Il en est ainsi notamment lorsque les époux exercent une profession indépendante entraînant des risques financiers. Il faut alors se tourner vers un autre statut mieux adapté.

Etablir un contrat de mariage, c'est décider de votre régime matrimonial et l'adapter à vos besoins.

Le notaire, seul professionnel habilité à rédiger un contrat de mariage, vous expliquera les différentes options possibles. En fonction de vos décisions, il vous composera un régime matrimonial "sur mesure".

Par exemple, si vous choisissez un régime de séparation de biens pure et simple, rien n'est mis en commun.
Ce régime matrimonial permet de différencier ce que chaque époux possède au jour du mariage, mais aussi ce qu’il acquerra ensuite, biens, placements et tout ce que lui rapportera son patrimoine. Chacun gère ses biens comme il l’entend à l’exception de la résidence de la famille qui ne peut être vendue sans l’accord des deux, même si un seul conjoint en est propriétaire. Il est toutefois possible d’intégrer au sein de la séparation de biens, un régime de communauté plus ou moins étendue.

On peut aussi adopter un régime mélangeant séparation et communauté : la participation aux acquêts.
Ce régime fonctionne comme une séparation de biens pendant le mariage et devient communautaire à la fin du mariage. Le notaire mesure l’enrichissement de chacun durant le mariage et ces gains sont partagés de façon équitable entre les conjoints.

Enfin si vous choisissez le régime de la communauté universelle, tous les biens que possèdent les époux au jour de leur mariage, ceux qu’ils pourront acquérir ensuite ou recueillir par succession, donation ou legs, forment une masse commune.
Par symétrie, ladite communauté supportera définitivement toutes les dettes des époux présentes et futures.

Le taux de problème causé par le régime matrimonial se multiple, reste la demande d’aide d’un expert en droit famille fondamentale pour savoir les droits et les obligations, avant que l’avocat se plaindre avec sa toge avocat dans un tribunal !

Demandez aussi l’aide en utilisant le net, c’est  après l’autorisation de la publicité avocat et le création site avocat, le web offrent une grande possibilité de s’informer gratuitement!

 

 

14 commentaires - Voir / Ajouter


[ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ] [ 5 ] [ 6 ]
Créez votre Blog !
Titre du blog :
conseils2amis
Description :
entre nous
Dernière mise à jour :
19/09/2011
Accueil
Me contacter
Livre d'or
Articles sur ce blog : 26
Commentaires sur le blog : 4016
Visites depuis la création : 100438
Visites depuis hier : 13